Rechercher

Pour pérenniser et performer, faites le choix de devenir une entreprise à impact positif !

Mis à jour : juin 14

L’économie à impact positif gagne du terrain. On en parle de plus en plus aujourd’hui !


L’entreprise ne peut plus se contenter simplement d’être performante sur le plan économique et financier. Elle doit prendre conscience des externalités positives et négatives de son activité. Le choix de l’entreprise responsable devient une orientation de plus en plus évidente.


Pourquoi enclencher une transformation vers un modèle plus durable ?


Voici quelques pistes de réflexion pour :

  1. Comprendre les grandes lignes

  2. Être conscient des retombées sur le développement de votre entreprise

  3. Vous inspirer et vous aider à conjuguer éthique, innovation, impact social et rentabilité

1- Entreprise à impact positif Quezako ?

Une entreprise à impact est souvent définie comme une société commerciale qui possède plusieurs objectifs sociaux et environnementaux. Ces sociétés engagées n’agissent pas seulement pour stopper des effets négatifs. Elles adoptent des pratiques à l’impact social et environnemental positif en les inscrivant au cœur de leur modèle économique.

Les lignes bougent. Dans les entreprises de toutes tailles et de tous secteurs, les initiatives fleurissent en faveur de la RSE, du développement durable, de l'économie responsable…


Respectueuse des salariés comme des fournisseurs, impliquée dans son écosystème local, soucieuse de protéger l'environnement, rentable et en avance sur son temps, l'entreprise à impact multiplie les vertus en prenant en compte les enjeux, environnementaux, sociaux, économiques et éthiques dans son activité.




2- Retombées sur le développement de votre entreprise

En prenant des mesures pour réduire leur impact environnemental et social, les entreprises préservent la planète mais aussi leurs intérêts ainsi ceux des acteurs avec qui ils sont en interaction (les parties prenantes : salariés, fournisseurs, actionnaires, ONG, clients…).

  • Accroître sa performance : la RSE améliore les pratiques sociales et environnementales de l’entreprise et influence positivement sa valeur immatérielle à moyen terme.

  • Prévenir et maîtriser les risques

  • Garanti l’acceptabilité sociale de son activité

  • Attirer les talents, motiver et fidéliser ses collaborateurs

  • Faire des économies

  • Innover

  • Se différencier de la concurrence et accéder à de nouveaux marchés

La RSE a une importance grandissante sur le capital immatériel de l’entreprise et sa réputation. La dimension engagement citoyen est considérée comme la deuxième dimension la plus importante pour les Français après les produits et services proposés par les entreprises. Il n’y a donc nul doute qu’aujourd’hui la RSE permette d’attirer les clients, d’où la nécessité pour une entreprise de bien prendre en compte les attentes de ses clients en matière de RSE lors de l’élaboration de son plan d’action, et de les associer aux discussions afin de gagner en efficacité.

Ce qui nous amène par ailleurs à évoquer les notions de transparence et confiance – très souvent associées à la mise en place d’une démarche RSE appliquée aux relations entretenues avec les clients – qui favoriseront d’autant plus la fidélisation des clients.





3- Inspirations


1. Réfléchissez à votre raison d’être

Quelle est la finalité de votre entreprise, autrement dit sa mission ?

Quel est le domaine dans lequel vous aimeriez agir en apportant un impact positif ?


Prenons l’exemple de Yves Rocher, une entreprise classique qui s’est transformée en « une entreprise à mission », une nouvelle forme d’entreprise en France qui prône l’égalité entre la performance économique et la contribution au bien commun. Dans le cadre de sa raison d’être (reconnecter ses communautés à la nature), elle a développé un plan d’action concret sur dix ans avec la création d’une « Nature Academy » pour que les 18 000 salariés puissent être sensibilisés au pouvoir de la nature et à la plantation de 100 millions d’arbres.


La raison d’être doit être claire et réaliste d’un point de vue opérationnel, sinon elle risque d’être perçue comme une opération de marketing ou de greenwashing.



2. Engagez vos collaborateurs pour une transformation durable

Comment créer et animer vos premiers ambassadeurs autour de la raison d’être de votre entreprise ?


Vos collaborateurs doivent comprendre le « pourquoi » et le « pour quoi faire » de vos engagements. Il est important de définir une stratégie et des objectifs clairs, précis et atteignables. Les sujets traités vont avoir une place centrale dans votre stratégie. Travaillez sur des problématiques proches de vos collaborateurs et choisissez des thématiques impactantes, concrètes et parlantes.


Exemples :

  • Comment recycler les déchets de votre entreprise,

  • Organiser un système de co-voiturage

  • Créer des produits/services plus éthiques > offres spéciales pour les personnes fragiles

  • Réinventer vos circuits d’approvisionnement

  • Favoriser l’utilisation plus longue ou la seconde vie des produits

  • et bien d’autres...



3. Donnez un nouveau souffle à votre activité

Il peut être pertinent de faire un diagnostic et se faire accompagner par des professionnels dans cette démarche. Ce travail vous permettra d’identifier les priorités pour améliorer votre processus de prestation de service ou de fabrication de votre produit et faire de la durabilité une réelle opportunité au sein de votre structure. Revoir votre organisation interne et externe est primordial. Travaillez sur votre chaîne de valeurs afin de réfléchir aux actions à mettre en place pour augmenter votre ancrage local, réduire votre consommation énergétique, etc.


Quels sont vos fournisseurs et comment les sélectionnez-vous ? Sont-ils éthiques ? Où sont-ils situés ? Avez-vous envisagé d’intégrer la thématique de l’inclusion sociale dans vos activités et comment ?



4. Repensez votre gouvernance

Management horizontal, entreprise libérée, … Le management évolue sans cesse et valorise toujours plus l’innovation collaborative, l’adaptation aux nouveaux besoins des collaborateurs ainsi que leur quête de sens au travail. L’intégration d’outils de travail partagés et collaboratifs (slack, trello,… ) facilitent la gestion et l’animation de projets et amènent plus d’autonomie et de flexibilité dans l’organisation. De plus en plus d’entreprises expérimentent ces modes de managements atypiques avec des processus de décisions décentralisés favorisant l’intelligence collective et la confiance plutôt que le contrôle. Un bel exemple inspirant en France est Makesense qui a mis en place un modèle de gouvernance basé sur la communauté et un modèle d’organisation sans CEO avec une culture de prise de décision décentralisée.



5. Véhiculez votre mission via votre identité de marque

Quoi de mieux que d’utiliser votre identité de marque (Branding) pour transmettre votre mission et votre engagement sociétal.

Il est primordial de déployer une identité forte permettant de véhiculer la démarche de votre entreprise :

  • Identité visuelle et charte graphique : couleurs, logos, typo

  • Slogan

  • Champ lexical

  • Jingle


Tout ce qui fait de la marque ce qu’elle est !


Selon Jean Noel Kapferer, l'identité de marque comprend six facettes qui sont : - le physique - la personnalité - la culture - la relation - le reflet - la mentalisation


Exemple :






6. Communiquez autour de votre cause

Il est très important de communiquer votre engagement dans cette démarche de façon authentique et transparente. Trouver le bon ton est primordial afin de sensibiliser les parties prenantes (internes et externes).